La semaine de la petite enfance 2020

Le thème de la 7ème édition de la semaine nationale de la petite enfance de l’association Agir pour la Petite Enfance est annoncé : S’AVENTURER!

S’aventurer revient à aller vers la nouveauté, l’inconnu. Dans la petite enfance, l’être humain est amené à vivre de nouvelles expériences en permanence. Avant de devenir quotidienne et anodine, toute situation est d’abord inédite. La capacité de l’enfant à vivre des phénomènes inédits font de lui un découvreur animé par l’exploration et la recherche. Lorsqu’il est accompagné et soutenu par des adultes bienveillants et sécurisants, il déploie ses facultés et son appétence pour la nouveauté. Il ose alors s’aventurer.

S’aventurer est donc une condition à la découverte. Chaque instant offre de nouvelles possibilités, prémisses d’une expérimentation. On pourrait dire que tout au long de la journée, l’enfant s’aventure dans des jeux, des interactions avec l’environnement humain, sensoriel et matériel.

Dans le cadre de mon activité en crèche où j’observe notamment les comportements des enfants, je suis souvent impressionnée par leurs tentatives, leur créativité et leur audace. Leur personnalité commence à se dessiner très tôt et les expériences  jouent un grand rôle dans cette construction progressive. Certains sont plus téméraires que d’autres mais peu importe, ils sont globalement tous tournés vers la découverte et ne demandent qu’à s’aventurer un peu plus loin. La notion de défi est incontournable pour l’enfant. Une fois qu’une action est connue, elle devient moins attractive et il a besoin de s’intéresser à autre chose.

La capacité à s’aventurer vers des champs inconnus et préalablement sécurisés par les adultes produit une sensation d’extase à l’enfant qui s’accompagne d’émerveillement et d’une grande satisfaction. Il se sent capable!

J’ai toujours considéré la proximité avec les enfants comme une source de richesse et d’inspiration. Nous avons beaucoup à apprendre d’eux. Avec le temps, les contraintes, une certaine dose de conformisme, nous perdons plus ou moins selon les individus, une attitude spontanée, un élan audacieux,  une appétence pour le changement.

Nous avons aussi, nous les adultes, intérêt à cultiver un état d’esprit qui nous entraîne vers l’aventure. A condition qu’elle soit constructive, qu’elle nous fasse grandir et nous procure joie et satisfaction.

Place à l’aventure!